DzForums

Chute de la station spatiale chinoise, le ciel va nous tomber sur la tête !

Hors ligne milanista

  • ******
  • 2 411
    • Voir le profil

 Le scénario semble écrit depuis 2016, l’agence spatiale chinoise a perdu le contrôle de sa station spatiale Tiangong-1 ("palais céleste" en chinois). Sa chute s’accélère et l’énorme structure retombera sur Terre dans quelques mois.

Tiangong-1 a été mis hors d’état de fonctionner en mars 2016 et peu de temps après, l’agence a subi un problème technique qui lui a couté la perte des commandes moteur par les ingénieurs de vol chinois. Depuis ce moment, la gravité fait son travail et la station spatiale chinoise est irrémédiablement attirée vers la Terre au gré des mois. Cette dernière vient de passer sous la barre des 300 kilomètres, son sort est donc scellé.

Tiangong-1 s’écrasera dans les prochains mois

La station spatiale Tiangong-1 s’écrasera dans les prochains mois, d’ici fin 2017-début 2018. La structure mesurant 10,4 mètres de long pour plus de 3 mètres de large se désintégrera en grande partie dans l’atmosphère, mais de gros morceaux parviendront jusqu’au sol. Le point d’impact est encore inconnu, puisque les ingénieurs ont perdu le contrôle de l’engin. Il ne sera possible de savoir le lieu d’impact que quelques heures avant.

Wu ping, la directrice adjointe du bureau de l’ingénierie spatiale habitée, a précisé : “Sur la base de nos calculs, la plupart du laboratoire spatial va brûler pendant la chute“.

L’agence spatiale chinoise se veut rassurante en affirmant que le risque que Tiangong-1 fasse des dégâts est très réduit, car la Terre est recouverte par les océans dans sa plus grande partie et que l’humanité ne vit que sur 2,5 % des terres émergées ! Alors, rassuré ?

Des précédents de chutes d’engins de cette dimension ?

Ce n’est pas la première fois que des engins envoyés par l’homme dans l’espace retombent sur Terre, plusieurs cas ont eu lieu dans les années 90 et plus récemment on peut évoquer la chute contrôlée de la station spatiale russe MIR, qui s’était désintégrée lors de son retour au-dessus du Pacifique Sud, en mars 2001.

Si l’on veut un exemple de cas de rentrée atmosphérique “non contrôlée“, on peut citer la chute du vaisseau russe Progress qui avait raté le ravitaillement de la Station spatiale internationale et était devenu incontrôlable. Ce dernier était retombé sur Terre, dans le Pacifique, sans causer le moindre incident.


 

En collaboration avec Dzteamunlocker