DzForums

Voir les contributions

Cette section vous permet de consulter les contributions (messages, sujets et fichiers joints) d'un utilisateur. Vous ne pourrez voir que les contributions des zones auxquelles vous avez accès.


Sujets - milanista

Pages: [1] 2 3 ... 52
1

En l’espace de quelques jours, la région de Beni Douala a été secouée par deux crimes crapuleux.

Après un premier drame survenu dimanche passé au village de Taguemount Djedid où un jeune père de famille de 25 ans, originaire du village de Tizi Hibel, relevant de la commune d’Aït Mahmoud, a malheureusement perdu la vie après une dispute nocturne, voilà que la même commune vient d’être secouée par une autre tragédie qui a plongé toute la population locale dans un profond climat de consternation et d’indignation.

Et pour cause, un vieux couple vivant paisiblement dans son village natal, à Taourirt Moussa, a été agressé dans son sommeil, avant-hier vendredi vers 3h du matin, vraisemblablement par des cambrioleurs. âgé de 83 ans, le mari est un ancien taxieur retraité de France qui est rentré au bercail, il y a quelques années, et sa regrettée épouse, la cinquantaine à peine, jouissait de beaucoup de respect et de sympathie dans ce village de Kabylie.

Apparemment réveillés en sursaut au milieu de la nuit par une irruption forcée en leur domicile, les deux époux n’ont pas eu le temps de réagir lorsqu’ils furent sauvagement agressés dans leur lit par des individus qui se seraient emparés d’une grosse somme d’argent avant de profiter de l’obscurité pour prendre la fuite.

Le vieux retraité et sa femme ont été roués de coups et, si le mari a été évacué à l’hôpital dans un état grave, son épouse a malheureusement succombé à ses blessures, ce qui a terriblement choqué toute la population des Ath Douala. L’on a appris, hier, que deux individus, originaires du village même, ont été arrêtés.

Le climat d’insécurité prend de l’ampleur dans la région de Beni Douala. “Cela fait plusieurs années que nous avons lancé des cris de détresse pour l’implantation d’une brigade de gendarmerie et d’une unité de la BMPJ dans la région, mais en vain.

Et il est certainement temps de faire face à une situation aussi préoccupante pour éviter d’autres drames”, disait, hier encore, le P/APC d’Aït Mahmoud, Slimane Allem, qui était visiblement ému et surtout indigné par l’accumulation de tels drames, et ce, au même titre que l’ensemble des citoyens de la région.


2

Durant la journée du jeudi, un citoyen a voulu secourir une femme qui semblait en plein dispute avec son mari dans la rue au niveau de la commune de Bousfer.

Il n’est pas près d’oublier ce geste héroïque qui s’est retourné contre lui.
Le mari n’ayant pas apprécié que ce passant intervienne dans sa querelle avec sa femme, n’a pas trouvé mieux que d’ordonner à son chien de race rottweiler d’attaquer l’homme en question.

L’épouse ayant trouvé refuge au sein du poste de police, cela n’a pas pour autant calmé l’époux, qui, face aux policiers venus l’arrêter a ordonné à son chien d’attaquer ces derniers.

L’un des policiers a reçu plusieurs blessures nous dit-on.

Se refusant de rappeler son chien, les policiers ont dû abattre l’animal car n’ayant eu d’autre choix. Ce qui leur a permis d’arrêter l’agresseur et le déférer devant la justice.

Il devra répondre de plusieurs chefs d’accusations, d’attaque contre des policiers en utilisant son chien, d’agression et de tentative de meurtre prémédité.





3
Discussion Général / Faut le voir pour le croire..cilima lol
« le: 03 juillet 2017 à 03:53:21 »

Vraiment on aura tout vu lol tsema entre lui w JCVD qui gagne hhhh



4


L'apiculture est devenue un vrai métier et une source de richesses pour toutes les femmes formées au sein de notre association alors qu'auparavant aucune d'elles ne s'imaginait pouvoir monter un jour sa propre exploitation, se réjouit Mohand Ouamer Ould Braham, président de l'Association de promotion de l'apiculture de montagne (Apam) d'Algérie.

Son association, basée à Aïn El Hammam, au sud-est de Tizi Ouzou (à l'est d'Alger), abrite depuis 2010 des projets de ruchers-écoles dits du Djurdjura.

Cette initiative a permis à des amateurs, notamment des jeunes femmes au foyer, de s'initier à l'élevage des colonies d'abeilles, via des journées de formation à l'apiculture de montagne assurées par des professionnels locaux et venus de France, avec le soutien du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD).

Un miel bio et de très bonne qualité

«Nous ne faisons qu'inculquer les anciennes coutumes avec des techniques modernes. Ici, dans la région, l'apiculture est une tradition et le miel est connu pour être 100 % bio», affirme Mohand Ouamer Ould Braham.

La mortalité des abeilles est réduite grâce à cet élevage naturel, dans les petites exploitations agricoles, souvent familiales, d'où la vitalité de cette activité en Kabylie. Près de 4700 apiculteurs sont recensés dans la wilaya de Tizi Ouzou et la production de miel a frôlé les 500 quintaux en 2016. «Un miel bio et de très bonne qualité», assure notre interlocuteur.

Ce projet contribue au développement de l'activité en aidant quelques stagiaires à avoir leur propre exploitation. Dix ruches ont été distribuées à cinq stagiaires, dont trois femmes, au terme de la première formation.

Cette initiative a par la suite ouvert la voie à l'apprentissage, devenu presque une tradition au sein de l'association Apam. «Grâce à notre partenariat avec l'ONG Amsed (Association migration solidarité et échanges pour le développement) d'autres ruchers-écoles sont régulièrement initiés. Nous privilégions beaucoup les femmes rurales car nous avons remarqué l'intérêt grandissant qu'elles accordent à l'apiculture», explique le président de l'Apam.

Il suffit d'apprécier ce que l'on fait et ne pas avoir peur de se lancer
 
Dix-huit femmes, issues de Aïn El Hammam et d'autres localités de la wilaya de Tizi Ouzou ont monté leur exploitation grâce aux ruches mises à leur disposition.

Ces stagiaires «ont bénéficié de l'encadrement de l'association et d'un accompagnement auprès des dispositifs d'aide à la création d'emploi pour développer leur exploitation». Messad Djoudi bénéficie du programme «rucher-école du Djurdjura» depuis plus de trois ans. Son exploitation compte aujourd'hui près d'une dizaine de ruches et la rend bien fière du travail qu'elle a accompli.

«Mon père est apiculteur mais je ne me suis jamais vraiment intéressée à ce qu'il faisait. Je me suis inscrite à la formation de l'Apam par curiosité, j'ai fini par acquérir le savoir-faire nécessaire puis la volonté de me lancer dans cette activité», explique la jeune femme.

Elle affirme s'assurer désormais une rente grâce au miel produit par ses ruches. «Il suffit de savoir les entretenir, respecter leur repos pendant la période hivernale tout en veillant à leur bien-être en toute saison, apprécier ce que l'on fait et ne pas avoir peur de se lancer», ajoute-t-elle.

Le travail de l'association s'étend désormais à toutes les filières de l'agriculture de montagne avec d'autres formations assurées par des professionnels dans l'élevage bovin, l'aviculture ou encore la cuniculture.



5


La scène s'est déroulée le 11 juin dernier dans un zoo situé sur l’île de Ko Samui, en Thaïlande, où se produit un spectacle très dangereux : placer sa tête dans la gueule d'un crocodile.

Mais cette fois-ci l'animal a fermé sa gueule dans la tête de l'homme et l'a secoué dans tous les sens, avant de lâcher prise et de retourner dans l'eau.

On ignore si la victime est ou non grièvement blessée.


6


Un véhicule roulant à grande vitesse sur le boulevard de Sidi El Bachir, dans la localité de Bir El Djir (Est d'Oran), a fauché sept passants leur causant des blessures, a-t-on appris vendredi des services de la Protection civile.

L'accident s'est produit jeudi, aux environs de 23heures, à un moment de grande affluence en cette soirée du Ramadhan. Les sept blessés ont été surpris par l'automobiliste qui roulait à grande vitesse et faisait des manoeuvres dangereuses.

Les éléments de la Protection civile ont évacué les blessés vers l'Etablissement hospitalo-universitaire 1er-Novembre 1954 d'Oran.

Une enquête a été ouverte par les services de la Gendarmerie nationale pour déterminer les causes exactes de cet accident, survenu près de la brigade territoriale de ce corps sécuritaire.




7


L'affaire a fait un tollé sur les réseaux sociaux. Le tribunal de Dar El Beida (Alger) a condamné ce lundi 19 juin à deux ans de prison ferme l’homme, qui a suspendu un nourrisson du balcon d’un immeuble à Bab Ezzouar, indique un communiqué de la Sûreté de la wilaya d’Alger.

L’accusé, qui a été jugé en comparution immédiate, a été arrêté dimanche pour avoir mis en danger la vie d’un bébé d’un an et demi, selon un communiqué de la Sûreté de la wilaya d’Alger.

L’homme, qui a suspendu l’enfant dans le vide en le tenant de sa main, a diffusé des photos sur Facebook et menacé de lâcher le bébé si le nombre de « J’aime » n’atteigne pas les 1000. Aussitôt alertée, la brigade spécialisée dans la protection de l’enfance en collaboration avec la brigade de la lutte contre la cybercriminalité a procédé à l’arrestation du suspect « en un temps record », selon le communiqué.

L’homme a été présenté devant la justice pour mise en danger de la vie d’un bébé et sa diffusion internet, selon la même source.


8
Santé / Bronzer sans le soleil, c’est possible
« le: 20 juin 2017 à 02:59:00 »

Après plus de dix ans d’efforts, des chercheurs ont découvert une substance capable de pénétrer la peau et de la faire brunir sans exposition aux rayons ultraviolets du soleil, évitant ainsi le risque de développer un cancer cutané.

A la différence des crèmes auto-bronzantes traditionnelles, qui ne colorent que la couche superficielle de la peau, cette molécule agit en stimulant les cellules qui produisent des pigments dont le rôle est d’absorber les ultraviolets, expliquent les chercheurs.

L’étude est publiée en juin dans la revue américaine Cell Reports. La nouvelle molécule doit encore subir davantage de tests pré-cliniques avant de déterminer son innocuité chez les humains.

La forskoline à l’origine de la découverte

Cette substance appliquée comme une crème permet également de brunir l’épiderme des souris à poil roux qui comme les humains, sont plus susceptibles de développer un cancer de la peau sous l’effet des ultraviolets.

Ces travaux découlent d’une étude parue en 2006 dans la revue scientifique britannique Nature qui montrait qu’une autre substance, la forskoline, produite par la plante appelée coléus de l’Inde, pouvait induire le brunissement de la peau de souris rousses sans exposition aux ultraviolets.

Mais les scientifiques ont très vite découvert que cette molécule ne pouvait pas pénétrer la peau humaine.

N’étant pas protégé par une épaisse couche de poils, l’épiderme humain a dû au cours du temps évoluer pour développer des protections contre, entre autres, le froid, la chaleur et les rayons ultraviolets du soleil.

« La peau humaine est une formidable barrière, difficile à pénétrer », explique le docteur David Fisher, chef du service de dermatologie à l’hôpital américain Massachusetts General et professeur à la faculté de médecine de Harvard, principal auteur de cette découverte.

Prévention du cancer cutané

« Dix plus tard, nous avons trouvé une solution avec une différente classe de molécules… plus petites et capables de passer à travers les lipides pour cibler un autre enzyme agissant sur le même mécanisme génétique de pigmentation de la peau », précise le chercheur.

Les scientifiques ont testé ces molécules sur des échantillons de peau humaine en laboratoire et constaté qu’elles brunissaient plus ou moins en fonction des doses de cette substance et la fréquence des applications. Ce bronzage artificiel a duré plusieurs jours.

« L’importance potentielle de cette étude résidera à terme dans une nouvelle stratégie de protection de la peau et de prévention du cancer cutané », juge le docteur Fisher.

« La peau est le plus grand organe de notre corps pouvant être touché par le cancer et la majorité des cas sont liés à une exposition aux rayons ultraviolets », relève-t-il.



9
Actualité / Incendie de foret au Portugal, au moins 61 morts
« le: 20 juin 2017 à 02:50:40 »

Le gigantesque incendie de forêt qui a éclaté samedi dans le centre du Portugal a fait au moins 61 morts et 62 blessés, dont des familles piégées par les flammes dans leurs voitures.

Des familles entières piégées par les flammes dans leurs voitures, au moins 61 morts et une soixantaine de blessés, des routes coupées, des maisons évacuées, des arbres calcinés : le Portugal est sous le choc après le gigantesque incendie de forêt qui a éclaté samedi dans le centre du pays. Voici ce que l'on sait sur cette catastrophe, la plus meurtrière de l'histoire récente du Portugal.



10


Le décathlonien algérien Larbi Bouraâda a remporté le concours du meeting de Kladno (République tchèque), disputé samedi et dimanche comptant pour le challenge IAAF.

A l'issue des dix épreuves de la compétition, Bouraâda a totalisé 8120 points, devant l'ancien recordman d'Afrique le Sud-africain Willem Coertzen (7804 pts) et le Norvégien Martin Roe (7741 pts).

L'Algérien, recordman d'Afrique de la spécialité (8521 pts), est resté sans compétition depuis sa 5e place décrochée aux Jeux olympiques JO-2016 de Rio de Janeiro.

La meilleure performance mondiale de l’année du décathlon est détenue actuellement par le Canadien Damian Warner (8591 points), médaillé de bronze aux Jeux olympiques 2016.




11

La Ligue de football professionnel (LFP) prendra les décisions qui s'imposent si le recours du RC Relizane, relégué en Ligue 2 Mobilis, venait d'aboutir, a assuré vendredi le président de l'instance footballistique national, Mahfoud Kerbadj.

Le RCR, qui a terminé 14e le championnat clôturé mercredi soir, synonyme  de premier relégué en deuxième palier, espère récupérer trois points que lui avait ponctués la LFP en début de saison pour non paiement de ses anciens joueurs.

Mais la direction relizanaise est parvenue par la suite à s'acquitter de toutes ces dettes dans ce registre, mais sans que cela ne lui permette de récupérer les points retirés.

"Le président du RCR devait introduire un recours auprès de la commission concernée de la Fédération algérienne de football après avoir régularisé ses anciens joueurs. Mais, il a attendu la fin de saison pour le faire.

Si la FAF ou le Tribunal arbitral sportif, qu'il soit national ou international, décident de rétablir le RCR dans ses droits, on prendra les décision qui s'imposent", a précisé Kerbadj à la radio nationale.

Le RCR a terminé ex-equo avec l'USM El Harrach, qui doit son salut au meilleur goal-average particulier. Le MO Béjaia et le CA Batna sont les deux autres formations reléguées en Ligue deux Mobilis.



12


Dara Crouch est tombée de haut. Elle était persuadée d'accoucher d'une fille car aucun garçon n'est né dans sa famille depuis plus de 50 ans. "J'étais totalement choquée", a-t-elle déclaré au site Popsugar. La preuve en images.

Fille ou garçon? Il y a deux écoles. Les uns préfèrent se préparer au maximum et mettre en place la chambre de bébé, les autres gardent la surprise.

50 ans d'attente

Dara Crouch est tombée de haut. Elle était persuadée d'accoucher d'une fille car aucun garçon n'est né dans sa famille depuis plus de 50 ans.

"J'ai commencé à m'inquiéter parce que je n'avais jamais été dans l'entourage d'un petit garçon et je ne savais pas grand chose sur comment en élever un. Lorsque ma sage-femme Melissa me l'a montré, j'étais totalement choquée.


13


Deux personnes âgées d’une vingtaine d’années ont été arrêtées et mises en détention provisoire dans la capitale Alger, a appris Observ’Algérie ce samedi.

Les deux individus, interpellés dans un quartier de la capitale Alger, sont accusés d’avoir porté atteinte à l’aspect sacré du mois de Ramadan. Les deux personnes avaient été surprises en train de consommer des boissons alcoolisées dans un lieu public.

Interpellées et placées en garde-à-vue, les deux personnes ont été présentées devant le procureur de la république près le tribunal de Bir Mourad Raïs, qui a ordonné leur mise en détention provisoire dans l’attente de leur procès.

À noter qu’il s’agit là du deuxième cas d’arrestation de non-jeûneurs depuis le début du mois de Ramadan. Quatre personnes dont une jeune fille mineure avaient en effet été interpellées il y a quelques jours à Aïn Defla pour le même motif.


14


La société des chemins de fer tunisiens a annoncé vendredi avoir ouvert une enquête suite à la diffusion d'une vidéo montrant un train arrêté pour permettre, selon un passager, à son conducteur d'acheter des pêches.

La courte vidéo, largement commentée sur les réseaux sociaux et dans les médias, a été filmée de l'intérieur du train et aurait été prise dans le Sahel (centre-est). A travers la vitre, on peut voir des cageots de fruits posés au bord de la voie ferrée puis une vendeuse grimper dans le train pour donner un sac en plastique à quelqu'un.

"Regardez, il arrête un (train) entier pour prendre des pêches", lance un passager, tandis que d'autres se lèvent pour observer la scène. "La vendeuse a été gentille, elle est allée jusqu'à la portière (de la locomotive) pour lui donner le sachet", a ironisé vendredi matin une animatrice de la radio Mosaïque FM, juste avant d'interroger le directeur de la communication de la SNCFT, Hassen Miadi, à ce sujet.

"Nous avons ouvert une enquête sur cette vidéo et nous allons prendre les mesures administratives nécessaires", a répondu M. Miadi. "C'est un cas isolé et la société ne prendra pas à la légère toute chose qui pourrait porter atteinte à sa réputation et à son image", a-t-il ajouté. Le conducteur a été identifié mais l'enquête étant en cours, aucun autre détail ne sera dévoilé pour l'instant, a indiqué M. Miadi.


15


Depuis la crise diplomatique entre le Qatar et l’Arabie Saoudite, le port du maillot du FC Barcelone est devenu interdit.

Porter le maillot du FC Barcelone en Arabie Saoudite peut dorénavant coûter très cher à ceux qui braveraient l’interdit. Selon Sky Italia, le port du maillot catalan, sponsorisé par Qatar Airways, pourrait entraîner une amende de 135 000 euros et une peine de 15 ans de prison.

Cette décision controversée pourrait également être appliquée par d'autres États du Golfe. L’Arabie Saoudite reproche aux Qataris de soutenir des organisations terroristes, et d’être proche de l’ennemi chiite numéro un, l’Iran. Tout soutien au Qatar peut alors être condamné sur le grand territoire sunnite. En plus de cette interdiction, la rupture des relations diplomatiques a conduit à la fermeture de l’espace aérien des trois pays du Golfe (Arabie Saoudite, Emirats arabes unis et Bahreïn) à Qatar Airways.
Un nouveau sponsor pour 2017-2018

L’année prochaine, le club catalan va changer de sponsor. Rakuten, le géant du commerce électronique japonais, verra son nom sur les maillots de l’équipe catalane.

D’ici là, la circulation du maillot demeurera interdite en Arabie Saoudite.




Pages: [1] 2 3 ... 52
En collaboration avec Dzteamunlocker, Recettes du Sud, Dz à la Une, Lien-Dz Link Protector