DzForums

Voir les contributions

Cette section vous permet de consulter les contributions (messages, sujets et fichiers joints) d'un utilisateur. Vous ne pourrez voir que les contributions des zones auxquelles vous avez accès.


Messages - milanista

Pages: [1] 2 3 ... 141
1
Discussion Général / Pensée ou citation du jour..
« le: 03 juillet 2017 à 04:33:41 »


L'enfer est dans un coeur vide.



2
Discussion Général / Un peu de poesie..
« le: 03 juillet 2017 à 04:32:10 »

Entends, mon fils, le silence.

C’est un silence ondulé, un silence ou glissent échos et vallées et qui fait s’incliner les fronts vers le sol.


3
Discussion Général / Faut le voir pour le croire..cilima lol
« le: 03 juillet 2017 à 04:26:37 »

Quelques plages en Algerie 2017  :)







4
Questions/Réponses / 40 hadiths An-Nawawi..
« le: 03 juillet 2017 à 04:23:19 »
Hadith 5 : La nullité des innovations

Selon la Mère des Croyants, Oumm Abdallah Aïcha , l`Envoyé de Dieu a dit:
« Quiconque apporte à notre religion une nouveauté qui n`en provient pas, celui-là est à repousser. »

`An Umm il Mu’minina Ummi `Abdillahi `Aishata Radhi Allahu `anha qalat:
Qala Rasoulullahi Sal Allahu `alayhi wa salam :
Man ahdatha fi amrina hadha ma laysa minhu fa huwa radd




5
Discussion Général / Faut le voir pour le croire..cilima lol
« le: 03 juillet 2017 à 04:15:56 »

Pub cafe wela dentifrice  ;D ;D ;D ?

6

En l’espace de quelques jours, la région de Beni Douala a été secouée par deux crimes crapuleux.

Après un premier drame survenu dimanche passé au village de Taguemount Djedid où un jeune père de famille de 25 ans, originaire du village de Tizi Hibel, relevant de la commune d’Aït Mahmoud, a malheureusement perdu la vie après une dispute nocturne, voilà que la même commune vient d’être secouée par une autre tragédie qui a plongé toute la population locale dans un profond climat de consternation et d’indignation.

Et pour cause, un vieux couple vivant paisiblement dans son village natal, à Taourirt Moussa, a été agressé dans son sommeil, avant-hier vendredi vers 3h du matin, vraisemblablement par des cambrioleurs. âgé de 83 ans, le mari est un ancien taxieur retraité de France qui est rentré au bercail, il y a quelques années, et sa regrettée épouse, la cinquantaine à peine, jouissait de beaucoup de respect et de sympathie dans ce village de Kabylie.

Apparemment réveillés en sursaut au milieu de la nuit par une irruption forcée en leur domicile, les deux époux n’ont pas eu le temps de réagir lorsqu’ils furent sauvagement agressés dans leur lit par des individus qui se seraient emparés d’une grosse somme d’argent avant de profiter de l’obscurité pour prendre la fuite.

Le vieux retraité et sa femme ont été roués de coups et, si le mari a été évacué à l’hôpital dans un état grave, son épouse a malheureusement succombé à ses blessures, ce qui a terriblement choqué toute la population des Ath Douala. L’on a appris, hier, que deux individus, originaires du village même, ont été arrêtés.

Le climat d’insécurité prend de l’ampleur dans la région de Beni Douala. “Cela fait plusieurs années que nous avons lancé des cris de détresse pour l’implantation d’une brigade de gendarmerie et d’une unité de la BMPJ dans la région, mais en vain.

Et il est certainement temps de faire face à une situation aussi préoccupante pour éviter d’autres drames”, disait, hier encore, le P/APC d’Aït Mahmoud, Slimane Allem, qui était visiblement ému et surtout indigné par l’accumulation de tels drames, et ce, au même titre que l’ensemble des citoyens de la région.


7
Discussion Général / Algerie : Yak intik Watani Watani ^^
« le: 03 juillet 2017 à 04:09:09 »

8
Jeux, humour ... / Humour: Videos, photos en tout genre
« le: 03 juillet 2017 à 04:04:17 »

Meskina lool

9
Ramadan 2017 / Saha Ramdankoum 2017
« le: 03 juillet 2017 à 04:02:52 »



10

Durant la journée du jeudi, un citoyen a voulu secourir une femme qui semblait en plein dispute avec son mari dans la rue au niveau de la commune de Bousfer.

Il n’est pas près d’oublier ce geste héroïque qui s’est retourné contre lui.
Le mari n’ayant pas apprécié que ce passant intervienne dans sa querelle avec sa femme, n’a pas trouvé mieux que d’ordonner à son chien de race rottweiler d’attaquer l’homme en question.

L’épouse ayant trouvé refuge au sein du poste de police, cela n’a pas pour autant calmé l’époux, qui, face aux policiers venus l’arrêter a ordonné à son chien d’attaquer ces derniers.

L’un des policiers a reçu plusieurs blessures nous dit-on.

Se refusant de rappeler son chien, les policiers ont dû abattre l’animal car n’ayant eu d’autre choix. Ce qui leur a permis d’arrêter l’agresseur et le déférer devant la justice.

Il devra répondre de plusieurs chefs d’accusations, d’attaque contre des policiers en utilisant son chien, d’agression et de tentative de meurtre prémédité.





11
Discussion Général / Tu te rappelles de..Souvenir souvenir ^^
« le: 03 juillet 2017 à 03:57:58 »

12
Discussion Général / Faut le voir pour le croire..cilima lol
« le: 03 juillet 2017 à 03:53:21 »

Vraiment on aura tout vu lol tsema entre lui w JCVD qui gagne hhhh



13


L'apiculture est devenue un vrai métier et une source de richesses pour toutes les femmes formées au sein de notre association alors qu'auparavant aucune d'elles ne s'imaginait pouvoir monter un jour sa propre exploitation, se réjouit Mohand Ouamer Ould Braham, président de l'Association de promotion de l'apiculture de montagne (Apam) d'Algérie.

Son association, basée à Aïn El Hammam, au sud-est de Tizi Ouzou (à l'est d'Alger), abrite depuis 2010 des projets de ruchers-écoles dits du Djurdjura.

Cette initiative a permis à des amateurs, notamment des jeunes femmes au foyer, de s'initier à l'élevage des colonies d'abeilles, via des journées de formation à l'apiculture de montagne assurées par des professionnels locaux et venus de France, avec le soutien du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD).

Un miel bio et de très bonne qualité

«Nous ne faisons qu'inculquer les anciennes coutumes avec des techniques modernes. Ici, dans la région, l'apiculture est une tradition et le miel est connu pour être 100 % bio», affirme Mohand Ouamer Ould Braham.

La mortalité des abeilles est réduite grâce à cet élevage naturel, dans les petites exploitations agricoles, souvent familiales, d'où la vitalité de cette activité en Kabylie. Près de 4700 apiculteurs sont recensés dans la wilaya de Tizi Ouzou et la production de miel a frôlé les 500 quintaux en 2016. «Un miel bio et de très bonne qualité», assure notre interlocuteur.

Ce projet contribue au développement de l'activité en aidant quelques stagiaires à avoir leur propre exploitation. Dix ruches ont été distribuées à cinq stagiaires, dont trois femmes, au terme de la première formation.

Cette initiative a par la suite ouvert la voie à l'apprentissage, devenu presque une tradition au sein de l'association Apam. «Grâce à notre partenariat avec l'ONG Amsed (Association migration solidarité et échanges pour le développement) d'autres ruchers-écoles sont régulièrement initiés. Nous privilégions beaucoup les femmes rurales car nous avons remarqué l'intérêt grandissant qu'elles accordent à l'apiculture», explique le président de l'Apam.

Il suffit d'apprécier ce que l'on fait et ne pas avoir peur de se lancer
 
Dix-huit femmes, issues de Aïn El Hammam et d'autres localités de la wilaya de Tizi Ouzou ont monté leur exploitation grâce aux ruches mises à leur disposition.

Ces stagiaires «ont bénéficié de l'encadrement de l'association et d'un accompagnement auprès des dispositifs d'aide à la création d'emploi pour développer leur exploitation». Messad Djoudi bénéficie du programme «rucher-école du Djurdjura» depuis plus de trois ans. Son exploitation compte aujourd'hui près d'une dizaine de ruches et la rend bien fière du travail qu'elle a accompli.

«Mon père est apiculteur mais je ne me suis jamais vraiment intéressée à ce qu'il faisait. Je me suis inscrite à la formation de l'Apam par curiosité, j'ai fini par acquérir le savoir-faire nécessaire puis la volonté de me lancer dans cette activité», explique la jeune femme.

Elle affirme s'assurer désormais une rente grâce au miel produit par ses ruches. «Il suffit de savoir les entretenir, respecter leur repos pendant la période hivernale tout en veillant à leur bien-être en toute saison, apprécier ce que l'on fait et ne pas avoir peur de se lancer», ajoute-t-elle.

Le travail de l'association s'étend désormais à toutes les filières de l'agriculture de montagne avec d'autres formations assurées par des professionnels dans l'élevage bovin, l'aviculture ou encore la cuniculture.



14
Règlement et Présentation des Membres / Une ancienne parmi vous
« le: 03 juillet 2017 à 03:42:40 »


Mala re bienvenue lol hiya tu connais la maison ^^



15
Règlement et Présentation des Membres / Bonjour
« le: 03 juillet 2017 à 03:41:27 »


Mrahba bik parmis nous et bon forum  :)


Pages: [1] 2 3 ... 141
En collaboration avec Dzteamunlocker, Recettes du Sud, Dz à la Une, Lien-Dz Link Protector